Histoire 

La guitare est un instrument qui a lentement évolué à travers les âges. Des traces de ce qui pourrait ressembler aux premières guitares (un manche avec des touches et une caisse de résonance) remontent à plus de 3000 ans avant notre ère. Ses  dernières transformations avant de devenir l'instrument que nous connaissons datent de l'époque Romantique avec la guitare "Romantique". C'est à la fin du XIXe siècle que le luthier espagnol Antonio de Torres attribue à la guitare la forme et les dimensions de ce que nous appelons aujourd'hui la guitare moderne, plus communément appelée "guitare classique". Ces changements ont fait de la guitare un instrument plus puissant que ses aïeules, pouvant "projeter" dans les grandes salles de concert. Depuis lors, la guitare moderne est employée comme instrument soliste ou de chambre sur les scènes du monde entier, avec comme porte-étendard durant quasiment tout le XXe siècle, le célèbre Andrés Segovia.

De grands compositeurs ont écrit pour elle, mais quasiment tous étaient guitaristes car "on ne peut pas bien composer pour la guitare si l'on n'est pas guitariste"comme le dit très justement Hector Berlioz dans son traité d'orchestration. C'est ainsi que beaucoup d'autres grands compositeurs se sont malheureusement abstenu d'écrire pour elle, bien que certains l'aimaient secrètement, comme le démontrent ces mots de Chopin : "Rien n'est plus beau qu'une guitare, sauf peut-être deux".

Le fait donc que la guitare ne soit pas représentée (ou trop peu) dans les Opus des compositeurs les plus connus, n'a pas milité en sa faveur en ce qui à trait au développement de sa notoriété auprès du grand public. Mais fort heureusement, de par sa longue évolution et sa redoutable force d'adaptation à tout type de répertoire, c'est une multitude de publics plus modestes mais aussi plus variés qui en ont fait un véritable instrument de concert soliste. La guitare moderne (ou classique) compte aujourd'hui des millions d'adeptes à travers le monde et son répertoire en est l'un des plus fourni (Dowland, Bach, Sor, Giuliani, Tarrega, Barrios, Rodrigo, Mompou, Ginastera, Gismonti, Walton, Berkeley, Takemitsu, Piazzolla, Villa-Lobos, Metheny etc.). 

C'est pour donner la part belle à cet instrument que les sociétés de guitare ont vu le jour. Une des premières fut celle créée au milieu des années 1950 par Eli Kassner à Toronto (Canada) avec les encouragements d'Andrés Segovia lui-même ! Si la guitare, bien qu'en plein essor, n'était encore pas assez présente dans les grandes salles de concerts ou les festivals de musique, il fallait organiser des concerts et des festivals uniquement en sa faveur. Il fallait dire aux mélomanes que de "vivre une vie sans guitare n'était pas vivre vraiment !". Et le message est passé, car depuis l'avènement des sociétés de guitare, de plus en plus d'engouement a été suscité auprès des amateurs de musique, jeunes et moins jeunes. Aujourd'hui, les sociétés de guitare et les festivals dédiés à cet instrument se comptent par centaines à travers le monde.

La Société de guitare de Québec a été fondée en 2004, par le guitariste et compositeur Claude Gagnon, grande figure de la guitare dans le paysage québécois et à l'international, et par Mathieu Boucher, étudiant à cette époque, aujourd'hui Docteur en pédagogie instrumentale. Depuis sa création, de très grands noms de la guitare ont foulé les planches de notre salle de concerts. Le regretté Roland Dyens, Alvaro Pierri, Pavel Steidl, Roberto Aussel, David Russell, Thibault Cauvin, Jérémy Jouve, Scott Tennant, Ana Vidovic, Zoran Dukic, Martha Masters, William Kanengeiser, Rémi Boucher, les duos SoloDuo et Thémis, le quatuor de guitare du Canada pour n'en nommer que certains.

Mais aussi, attentives aux jeunes générations de guitaristes, les sociétés de guitare sont un tremplin inestimable pour les gagnants de grands concours internationaux. Un des concours les plus célèbres, celui de la Guitar Foundation of America (GFA) offre chaque année à son premier prix, une tournée dans la centaine de sociétés à travers les États-Unis et le Canada. La SGQ fait partie du circuit de la GFA et a ainsi reçu entre autres : Raphaël Feuillâtre, Ekachai Jearakul, Anton Baranov, Thibault Garcia, Rovshan Mamedkuliev qui mènent tous une très belle carrière depuis lors .

Mission

- Offrir à la ville de Québec, le meilleur de ce que l'on peut entendre aujourd'hui en matière de guitare (et toutes les ramifications culturelles qu'elle a su développer à travers les âges et les continents) et de raffinement. 

Offrir à la ville de Québec un cadre culturel privilégié pour promouvoir la sensibilisation et l'appréciation de l'héritage de la guitare et ses influences à travers les genres musicaux.

- Offrir aux jeunes générations prometteuses du Québec et d'ailleurs, un cadre idéal pour se produire afin qu'ils se forgent une réelle expérience de scène (voir onglet "concerts relève").